Coussins berbères, le style authentique du Maroc

Coussin berbère

Publié le : 05 mai 20227 mins de lecture

Le côté moelleux ainsi que chaleureux caractérise les coussins berbères. Cependant, de par leurs couleurs ainsi que leurs motifs, ces objets de décoration octroient une touche d’authenticité, principalement dans un décor contemporain dominé par le design chic épuré. Ces pièces sont parfaites pour orner les fauteuils, canapés, poufs, lits et tapis.

Le coussin berbère

Le coussin berbère s’inscrit entièrement dans la coutume industrielle berbère, principalement car il est intégralement fabriqué à la main, mais également car est réalisé à partir de coton et de laine vierge. En effet, cette dernière fut le premier matériau que les femmes berbères aient travaillé pour la confection des couvertures et des vêtements, il y a plusieurs milliers d’années. Cependant, entre temps, les ouvrières de l’Atlas marocain ont fait la découverte des propriétés du coton. Elles ont surtout aperçu que ce matériau, moins onéreux, présentait également un côté moelleux. Toujours est-il qu’il est assez inaccoutumé d’apercevoir une pièce berbère qui soit fabriquée à la fois avec du coton et de la laine. En tout cas, le coussin berbère est un excellent compromis entre l’adresse séculaire des ethnies berbères et la quête de la commodité si particulière des sociétés contemporaines. Il s’agit d’une pièce authentique car il est cousu à la main par des ouvrières berbères, utilisant comme jadis un métier à tisser artisanal. Pour ce qui est du côté pratique, pour le rembourrage, le coussin possède une fermeture éclair.

Un coussin revisitant les designs tendance et contemporains pour un ornement moderne

Les coussins berbères découlent souvent des tapis berbères les plus célèbres. Avant de prendre l’aspect d’un calfeutrage, un grand fragment de tissu berbère est découpé d’un tapis et est élaboré sous forme de housse de coussin, un vieux procédé ancestral employé par les ouvriers berbères pour la confection de coussins robustes, chaleureux et qui résistent aux conditions assez difficiles de la vie de jadis. Ce coussin marocain sert plutôt aujourd’hui d’outil d’ornement des habitations occidentales mais conserve toujours sa puissante caractéristique émanant de l’âme berbère.

De nombreuses collections existantes

Parmi les collections existantes de ce coussin décoratif, il y a le « Beni Ouarain ». Il s’agit d’un dérivé du fameux tapis du même nom. Avant de prendre l’aspect d’un coussin, un grand fragment de laine de mouton est coupé de ce tapis beige, en vue de confectionner un coussin en laine écru chaleureux et doux, qui octroie à votre décoration bohème une atmosphère assez singulière. Il y a aussi la collection « Sabra » qui est un coussin confectionné avec de la soie d’Agave (un végétal similaire à l’Aloe Verra) ou de la soie de cactus. Les ouvriers Marocains les décortiquent et en créent des fils très solides, coloriés par des colorants végétaux et brodés de manière classique car chaque coussin Sabra reste unique et ne s’apparente à aucun autre. D’un tissu marocain doux au toucher et résistant, le Sabra représente une pièce qui inspire et qui octroie une atmosphère culturelle à votre ornement d’intérieur. Il y a également la collection « Boujaad ». Celui est réalisé à partir d’un tapis du même nom également. Cet admirable coussin captive par son côté mystique via ses motifs inspirants. Il associe tous les ingrédients essentiels à la réussite de votre ornement évasif. Il y a autant la collection « Kilim ». Le tissu de celui-ci vient d’un tapis éponyme ou d’un pavillon berbère récupéré. C’est aussi un coussin vintage très résistant, ayant parcouru de nombreuses générations. Son rôle est aujourd’hui de détenir un design original qui inclut les coloris ainsi que les motifs géométriques pour un style qui évoque l’intemporalité.

Comment nettoyer un coussin berbère ?

Etant donné qu’il est fait main, le coussin berbère est délicat à nettoyer. Il faudra faire attention à ne pas l’abimer en tenant compte de sa composition (coton, tissu, soie de cactus, laine…). La collection Sabra en soie de cactus, par exemple, ne doit pas être trempée dans l’eau, sinon sa teinte faite de colorants végétaux va partir. Pour enlever la poussière, il faudra secouer avec vos mains la housse de coussin. Faites attention en tapant les coussins en laine puisqu’il est facile d’en enlever une partie. Servez-vous de l’aspirateur sans la brosse pour l’absorption des poussières aspergées entre les nœuds. Pour nettoyer des taches (de thé ou de café, par exemple), nettoyez le coussin instantanément. Pour cela, à l’endroit où le liquide est versé, commencez par tamponner un essuie-tout. Ensuite, mettez immédiatement du bicarbonate de soude qui va ingurgiter le surplus de liquide. Notez toutefois que le bicarbonate de soude ne va fonctionner que pour les taches faciles à enlever. Ainsi, en cas de tache plus adhérente, servez-vous d’une fusion de vinaigre et de bicarbonate de soude en vue de la dissoudre. Après l’application du mélange, patientez quelques minutes, avant de passer l’aspirateur sur la salissure. Pour un nettoyage en profondeur, commencez par battre la poussière, avant de humidifier le coussin décoratif, de nettoyer de manière délicate les souillures avec du savon de Marseille et de rincer à la fin. Même avec cette technique, vous pouvez toujours confier l’assainissement du coussin à un laveur professionnel tous les deux à trois ans.

Plan du site